La Villa Augustine

Dans la cité romaine d’Apt, capitale du Luberon, la Villa Augustine est une somptueuse demeure construite à la fin de la période Art Nouveau. Entièrement rénovée par ses nouveaux propriétaires, passionnés par les Arts Décoratifs du XXe siècle, elle a enfin retrouvé sa splendeur d’antan et abrite désormais des chambres d’hôtes.

1017

La Villa Augustine fut construite en 1912 par une grande famille d’ocriers de la région
Cette grande demeure de la fin de la période Art Nouveau reste un des plus beaux témoignages de la vie luxueuse de cette famille, à la pointe du modernisme, qui continua à exploiter l’ocre jusque dans les années 50, destinée à la fabrication de pigments naturels très prisés à l’époque. Les nouveaux propriétaires ont d’abord remodelé l’environnement en créant des jardins et tonnelles pour y accueillir de nombreuses plantes grimpantes et apporter une coloration romantique à ces extérieurs. Puis, ils ont restauré la demeure afin de lui redonner le lustre qu’elle avait au début du siècle dernier. L’électricité qui datait de 1926 – la Villa Augustine fut la première maison d’Apt à être alimentée en électricité – fut entièrement refaite et ce fut un véritable challenge. Il fallait respecter les moulures dans un système où tout devait être encastré, des interrupteurs d’époque aux normes d’aujourd’hui ont été remis en place… L’idée était de conserver absolument le charme d’origine, d’être très vigilant pour éviter de dénaturer la construction. Les propriétaires ont gardé tout ce qu’il était possible de conserver, parfois en déplaçant des éléments de décor d’une pièce à une autre. Ils ont réutilisé tout ce qu’il était possible de réutiliser. Enfin, la toiture été refaite en grande partie et six salles de bains complètes ont été créées, tandis qu’il n’y en avait qu’une à l’origine.

Chaque chambre d’hôtes a été créée dans un esprit symbolisant la richesse et la créativité du XXe siècle
Un authentique mobilier d’antan recrée des ambiances luxueuses propres aux décorateurs les plus inspirés de la première moitié du XXe siècle. Citons, la chambre Art Déco néo- classique où la décoration est particulièrement raffinée dans l’esprit des créateurs Rulhmann et Pascaud considérés comme le fer de lance de l’élégance française de la période Art Déco et la chambre Art Déco moderniste, traitée selon les principes de l’autre courant Art Déco, dont Sornay était un des plus fervents créateurs, combiné à l’esprit de découvertes de nouvelles civilisations asiatiques.

Partager

Commenter