Isolation écologique : Découvrez les isolants naturels

Isoler son logement présente beaucoup d’avantages c’est aussi et surtout une obligation réglementaire. Dans du neuf ou en rénovation, il faut veiller à choisir un isolant performant qui correspond à vos besoins. Il existe plusieurs types d’isolants mais on s’intéresse de plus en plus aux matériaux écologiques plus respectueux de l’environnement. Bien isoler sa maison tout en faisant un geste pour la nature est désormais possible. Découvrez les isolants naturels et leur efficacité.

Isoler, pourquoi ?

Mal isolée, une habitation connait une déperdition thermique de 25 à 30% par la toiture et de 20 à 25% par les murs. Soigner l’isolation de son logement permet donc de réduire vos besoins en énergie. De plus, vous allez noter une diminution dans vos factures de chauffage ou de climatisation. L’isolation est aussi une obligation régie selon les lois et les textes de la réglementation thermique (RT) qui précise les caractéristiques thermiques et la performance énergétique des bâtiments.  Elle concerne les constructions neuves mais aussi l’amélioration et la rénovation des bâtiments existants depuis novembre 2007.

La longue liste d’isolants thermique

Lorsqu’on souhaite réussir les travaux d’isolation, on se pose toujours la question : Quel isolant thermique choisir ? La liste est longue mais on peut la diviser en trois groupes différents

. Les isolants de synthèse fabriqués en utilisant des produits pétroliers comme le polystyrène ou le polyuréthane.

. Les isolants en fibres minérales comme la laine de roche ou la laine de verre.

. Les isolants naturels en fibres végétales ou animales comme le chanvre, la laine de mouton, la laine de lin, l’ouate de cellulose ou le feutre de bois.

Qu’est ce qu’un isolant naturel écologique ?

Les isolants naturels écologiques sont issus de matériaux renouvelables, disponibles localement et recyclables. Ils sont non polluants, à faible « énergie grise » et faible impact sur la qualité de l’air intérieur et la santé. Précisons que l’énergie grise est la somme de toutes les énergies nécessaires à la production, à la fabrication, au transport, à l’utilisation et enfin au recyclage d’un matériau donné. Elle permet donc de mesurer l’impact d’un isolant sur l’environnement.

Les isolants écologiques permettent une large gamme d’application (toiture, sol, mur, combles perdus, combles aménagés,…) et se déclinent en plusieurs formes (rouleaux, panneaux, flocons,…).

Pourquoi choisir des isolants naturels  écologiques?

Les isolants écologiques sont encore moins utilisés que les autres isolants qui existent sur le marché. Or, ils présentent des qualités isolantes thermiques et acoustiques très performantes. Ils sont aussi capables de réguler l’humidité pour des pièces saines. Leur conductivité thermique, c’est-à-dire leur aptitude à transmettre la chaleur est faible. Ils se distinguent aussi par leur capacité à être étanches à l’air mais pas à la vapeur d’eau.

Quelques exemples d’isolant écologiques

Il existe plusieurs types d’isolants naturels écologiques. Certains sont d’origine animale d’autres d’origine végétales.

Le chanvre

La culture du chanvre nécessite peu d’eau et pas de pesticides ni insecticides. Ses fibres longues sont transformées en laine à laquelle on rajoute un liant synthétique ou naturel à base d’amidon de maïs et qu’on utilise pour l’isolation. C’est un matériau vert souple et résistant qui peut être utilisé pour les murs, les toitures et les planchers.

Panneaux BIOFIB’Chanvre

Panneaux BIOFIB’Chanvre

La ouate de cellulose

Ce matériau isolant écologique est issu du recyclage du papier. Il est à base de 90% de fibres de papier recyclé et de 10% de sels. La ouate de cellulose présente un coefficient thermique équivalent à celui des laines minérales les plus utilisées actuellement. Elle est utilisée en soufflage, en insufflation et en flocage pour les  toitures, les combles et même sur les murs.

Soufflage ouate de cellulose – OUATECO

Soufflage ouate de cellulose – OUATECO

La laine de mouton

On utilise la laine de mouton comme isolant écologique. Il s’agit de laine tendue sur l’animal vivant. Elle subit ensuite différents traitements : trempage, dégraissage, rinçage,… On lui ajoute du sel de bore en protection contre le feu, les moisissures et insectes. Elle est aussi traitée antimites puis conditionnée en rouleaux de différentes épaisseurs. Il faut choisir une « pure laine » sans ajout de fibres synthétiques.

Partager

Commenter